logo SoliPulse sur fond gris
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

3 conseils pour des appels à dons plus efficaces

Appels à dons efficaces.
0:00 / 0:00
3 conseils pour des appels à dons plus efficaces

Vous passez du temps sur vos appels à dons. Et malgré tous vos efforts, le résultat vous déçoit peut-être. Alors que votre cause, en vaut vraiment la peine, à n’en pas douter.

Il existe différentes manières de faire comprendre à votre donateur que son soutien est (très) important pour votre asso. Et ainsi l’encourager à donner.

En voici 3 pour rendre vos appels à dons plus efficaces. (Et avoir plaisir à aller voir les résultats de campagne de collecte).

Placez votre donateur au centre de votre message

Une équipe de football se félicite

Lorsque vous faites un appel à dons, vous êtes peut-être tenté-e de présenter tout ce que votre association fait de bien. Vous souhaitez convaincre votre donateur de votre légitimité et de votre sérieux.

Vous avez raison. C’est important.

Mais…

Dans un appel à dons, le héros n’est pas votre association.

C’est votre donateur.

C’est lui qui, avec son don, va avoir un impact très concret. (Votre asso « n’est que » le moyen pour lui d’avoir un impact).

 

Ainsi, quand vous rédigez un appel à dons, privilégiez-le « vous » ou le « tu ». (Bien sûr cela dépend de la manière dont vous avez l’habitude de vous adresser à vos [potentiels] donateurs.)

Et dites vraiment clairement à votre donateur ce qu’il va accomplir avec son don. 

En faisant un don, vous allez permettre à la recherche d’avancer.

En faisant un don, vous allez permettre à un enfant d’accéder à un service culturel.

 

Vous l’aurez compris… C’est très important que votre donateur soit placé au centre de votre message.

Limitez les chiffres

Un homme réfléchit intensément

Vous aimez mettre beaucoup de chiffres dans vos appels à dons ? Peut-être de très gros chiffres ? Cela prouve que le besoin est grand ? Qu’il est important d’agir ?

 

Malheureusement, cela peut avoir un effet contreproductif. Le mieux est l’ennemi du bien. 

 

Pourquoi ?

 

Les chiffres ne véhiculent que très peu d’émotion. (Et l’émotion est l’un des premiers moteurs du don).

Les chiffres peuvent dissuader votre audience de vous soutenir. (Le fameux effet contreproductif).

 

Exemple.

Vous indiquez dans votre appel à dons que vous souhaitez envoyer à l’école toutes les 20 000 petites filles du pays.

Votre donateur risque de se dire qu’envoyer 20 000 petites filles à l’école est un énorme projet. Qui doit coûter très cher. Et que les sommes que vous cherchez doivent être énormele besoin d’argent de votre asso est énorme pour réaliser ce projet.  que son don n’aura que très peu d’impact parce qu’il le considérera minuscule au regard des besoins.

Il risque alors de se tourner vers une autre asso qui affichera des besoins plus petits et donc, au sein duquel le donateur pourra se dire que son don va faire la différence.

Soyez donc vigilant-e aux chiffres que vous affichez dans vos appels à dons.

 

Ayez des appels à l’action très clairs

Une femme dit "action"

Il est très important d’être clair sur ses appels à l’action. En effet, même avec un message d’appel à dons absolument génial, si la personne qui le lit ne comprend pas ce que vous attendez d’elle ou si elle ne voit pas comment elle doit agir de façon pratique et opérationnelle, votre message n’aura que peu d’impact.

N’hésitez pas à utiliser des boutons avec un message très clair et pensez aussi à avoir ces appels à l’actions en plusieurs endroits de votre message. Comme cela, même si la personne ne se rend pas à la fin de votre message, elle pourra agir et vous soutenir.