logo SoliPulse sur fond gris
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

À quoi ressemble votre donateur type ?

Épisode 40

Persona donateur association
0:00 / 0:00
À quoi ressemble votre donateur type ?

Vous le connaissez ? Qui ça ?

Votre donateur type, bien sûr.

Aujourd’hui je vous propose un petit exercice pour lui “tirer le portrait”.

Et bien oui… 

Comment pourriez-vous lui écrire, le toucher si vous ne le connaissez pas ?

Son profil, ses attentes, ses freins, son caractère, son vocabulaire… 

Vous allez tout mettre à plat pour ensuite mettre toutes les chances de votre côté quand vous vous adresserez à lui.

Créez votre persona.

Stan (South Park) modifie profil ordinateur

Attention, votre portrait robot (ou persona, pour ceux qui sont plus marketing) ne doit pas sortir de votre imagination, mais être fondé sur votre base de donateurs. Il doit être établi sur des éléments les plus tangibles possible.

Vous n’aurez donc peut-être pas qu’un seul donateur type et l’exercice que je vous propose sera à répéter en fonction des différents profils de donateurs que vous aurez pu identifier. 

Pour dresser le portrait robot complet de votre donateur type, il vous intéresser à une quinzaine d’items différents.

Les premiers concernent la fiche d’identité de votre donateur type. Commencez par lui donner : 

– Un prénom et un nom (vous vous adressez à une vraie personne, donc vous devez être en capacité de nommer cette personne-là)

– Un âge

– Un lieu de résidence

– Un genre

– Son activité et sa catégorie socio-professionnelle

Une fois que vous avez fait cela, pensez à mettre un visage sur votre donateur type. Trouver la photo qui, selon vous, le personnifie le mieux.

Vous avez maintenant sa carte d’identité.

Intéressez-vous ensuite à qui il est vraiment. Identifiez donc :

– Ses traits de caractère

– Ses valeurs

– Son vocabulaire, les mots spécifiques qu’il emploie (pour les utiliser ensuite dans vos propres communications qui lui seront adressées à lui et vos donateurs similaires)

Une fois que vous avez ces éléments-là, vous allez vous intéresser à ce qui motive votre donateur type dans la vie. Demandez-vous (ou demandez-lui d’ailleurs) ce qui le freine au contraire. Là encore, le but est de pouvoir élaborer des messages qui iront vraiment à sa rencontre et qui pourront l’atteindre.

Ensuite, intéressez-vous aux sources d’informations qu’il utilise. Ce seront autant de canaux qu’ensuite vous pourrez utiliser quand vous chercherez à l’atteindre. Quels lieux fréquente-t-il le plus (lieux physiques et virtuels) ? 

La dernière étape (pourtant loin d’être la dernière en termes d’importance) est de faire attention à la relation que vous avez avec votre donateur type.

Est-il abonné à votre newsletter ? Vous suit-il sur les réseaux sociaux ? Sur lesquels ? Combien de fois vous a-t-il donné ? Quel était le montant de son premier don ? Celui du don le plus haut qu’il ait fait ? Par quels canaux est-il passé en priorité pour ces dons ? Pour quels sujets ou thèmes vous a-t-il soutenu ?

Avec l’ensemble de ces éléments-là, vous avez dressé le portrait robot de votre donateur type. Bien sûr, l’idée n’est pas de faire un annuaire et d’avoir une multitude de portraits de donateurs types. Il faut simplement que vous puissiez identifier les principaux donateurs types qui vous soutiennent. 

Vous pouvez aussi envisager de définir le portrait type d’une personne qui vous suit mais qui n’à encore jamais soutenu votre organisation. Cela va vous permettre d’aller chercher cette personne-là et de l’encourager à vous soutenir une fois que vous aurez compris comment il fonctionne.